Cabbale.org
 

L’amour et la sagesse

Amour, charité et tendre pitié

H.P. Blavatsky et la voix du silence


(JPG) es clés de l’amour et de la charité.

"As-tu accordé ton coeur et ton mental avec le grand mental et le coeur de tout le genre humain ? Car, semblable à la voix mugissante de la rivière sainte qui fait écho à tous les sons de la nature Les Bouddhistes du nord, et, de fait, tous les Chinois, trouvent dans le profond mugissement de quelques-unes des grandes et saintes rivières la tonique de la nature. De là la comparaison. C’est un fait bien connu en science physique, aussi bien qu’en occultisme, que la résultante des sons de la Nature, telle qu’on l’entend dans le mugissement des grandes rivières, dans le bruit produit par les sommets des arbres se balançant dans les forêts, ou les bruits d’une ville à distance, forme un seul son bien défini et dont le ton est très appréciable. Ceci est prouvé par les professeurs de sciences physiques et par les musiciens. Ainsi le professeur Rice (musique chinoise) montre que les Chinois ont reconnu ce fait il y a des milliers d’années en disant que les eaux du Hoang-ho, en courant, entonnèrent le Kung, appelé la grande note en musique chinoise : et il montre que cette note correspond au Fa, "considéré par la science physique moderne comme étant actuellement la tonique de la nature". Le Professeur B.Silliman en parle aussi dans ses principes de physique : "Cette note, croit-on, est le Fa moyen du piano, que l’on peut considérer comme la note clef de la Nature". ainsi, le coeur de celui "qui veut entrer dans le courant" doit vibrer en réponse à tout soupir, à toute pensée de ce qui vit et respire.

On peut comparer les disciples aux cordes de la vînâ qui éveille les échos de l’âme, l’humanité à sa table d’harmonie et la main qui la caresse, au souffle harmonisant de la grande Âme du monde. La corde incapable de répondre au toucher du Maître, en suave harmonie avec toutes les autres, se brise et est rejetée. De même les esprits collectifs des lanou-shravakas. Ils doivent s’accorder avec l’esprit de l’Oupâdhya, un avec l’Ame transcendante, ou se briser.

Ainsi font les Frères de l’ombre, les meurtriers de leur âme, le clan redouté des Dad-Dougpas Les Bhons ou Dougpas, la secte des "Bonnets rouges", sont regardés comme les plus versés en sorcellerie. Ils habitent le Tibet occidental, le petit Tibet et le Bhoutan. Ils sont tous Tantrikas. Il est souverainement ridicule de voir des Orientalistes, qui ont visité les frontières du Tibet, comme Schlagintweit et autres, confondre les rites et les dégoûtantes pratiques de ces gens avec les croyances religieuses des Lamas orientaux, les "Bonnets jaunes" et de leurs Naljors ou saints hommes. (Voir note 2)

As-tu accordé ton âme avec la grande peine de l’humanité, ô candidat à la lumière ?

Tu l’as fait ? ... Tu peux entrer. Pourtant, avant de mettre pied sur le sentier désolé de la douleur, il est bon que tu connaisses d’abord les fondrières de cette route.

Forums sur : Amour, charité et tendre pitié


le tarot du sepher de moise


telechargement, telechargement gratuit,cabbale,livre,3ème oeil,jeu dans Le 3eme Oeil et l Infini

Ce site, cabbale.org, met à votre disposition le livre "le 3ème Oeil et l'Infini" en vous offrant des extraits en consultation en ligne, mais aussi, vous permet de télécharger gratuitement l'intégralité du "3ème Oeil et l'Infini" au format pdf.

Consultez le livre : le 3ème Oeil et l'Infini : extraits

Téléchargement : le 3ème Oeil et l'Infini - téléchargement gratuit