Cabbale.org
 

Cabbale par Saint-Yves D’Alveydre

Cabbale et tradition cabalistique

Histoire et origine de la Cabbale.


(JPG) ur la tradition cabalistique lettre du Marquis de Saint-Yves d’Alveydre à Papus 10 janvier 1901.

  • Lettre figurant dans l’ouvrage de Papus : La Cabbale, suite II

Cette synthèse primitive portait, bien avant le nom de Brahma, celui d’Ishva-Ra, Jésus-Roi : Jesus Rex Patriarcharum, disent nos litanies.

C’est à cette synthèse primordiale que Saint Jean fait allusion au commencement de son Evangile ; mais les Brahmes sont loin de se douter que leur Isoua-Ra est notre Jésus, Roi de l’Univers, comme Verbe Créateur et Principe de la Parole humaine. Sans cela, ils seraient tous chrétiens.

L’oubli de la Sagesse Patriarcale d’Ishva-Ra date de Krishna, le fondateur du brahmanisme et de sa Trimourti. Là encore, il y a concordance entre les Brahmes, Job et Moïse, quant au fait et quant à l’époque.

Depuis ce temps babélique, aucun peuple, aucune race, aucune Université, n’a plus possédé qu’à l’état de débris fragmentaires l’ancienne Universalité des connaissances divines, humaines et naturelles, ramenées à leur Principe : le Verbe-Jésus. Saint Augustin désigne sous le nom de Religio vera cette Synthèse primordiale du verbe.

La Cabbale rabbinique, relativement récente comme rédaction, était connue de fond en comble dans ses sources écrites ou orales par les adeptes juifs du premier siècle de notre ère. Elle n’avait certainement pas de secret pour un homme de la valeur et de la science de Gamaliel. Mais elle n’en avait pas non plus pour son premier et prééminent disciple, saint Paul, devenu l’apôtre du Christ ressuscité.

Or, voici ce que dit saint Paul, 1er épître aux Corinthiens, chapitre II, versets 6,7,8 :

« Nous prêchons la Sagesse aux parfaits, non la Sagesse de ce monde, ni des princes de ce monde qui se détruisent ;

Mais nous prêchons la Sagesse de Dieu, renfermée dans son Mystère ; Sagesse qui était demeurée cachée, que Dieu, avant tous les siècles, avait prédestinée et préparée pour notre gloire ;

Qu’aucun des princes de ce monde n’a connue ; car s’ils l’eussent connue, ils n’eussent jamais crucifié le Seigneur de la Gloire. »

Toutes ces paroles sont pesées comme l’or et du diamant au carat, et il n’en est pas une qui ne soit infiniment précise et précieuse. Elles proclament l’insuffisance de la Cabbale juive.

Ayant ainsi éclairé l’Universalité de la question qui vous intéresse, concentrons cette lumière sur ce fragment néanmoins précieux de la Sagesse antique, qu’est ou que peut être la Cabbale juive.

Avant tout, précisons le sens du mot Cabbale.

Ce mot a deux sens, selon qu’on l’écrit, comme les Juifs, avec le « Q », c’est-à-dire avec la vingtième lettre de l’alphabet assyrien, celle qui porte le nombre 100, ou avec le « C », la onzième lettre du même alphabet, celle qui porte le nombre 20.

Dans le premier cas, le nom signifie Transmission, Tradition, et la chose reste ainsi indécise ; car tant vaut le transmetteur, tant vaut la chose transmise ; tant vaut le traditeur, tant vaut la tradition.


Forums sur : Cabbale et tradition cabalistique


le tarot du sepher de moise


telechargement, telechargement gratuit,cabbale,livre,3ème oeil,jeu dans Le 3eme Oeil et l Infini

Ce site, cabbale.org, met à votre disposition le livre "le 3ème Oeil et l'Infini" en vous offrant des extraits en consultation en ligne, mais aussi, vous permet de télécharger gratuitement l'intégralité du "3ème Oeil et l'Infini" au format pdf.

Consultez le livre : le 3ème Oeil et l'Infini : extraits

Téléchargement : le 3ème Oeil et l'Infini - téléchargement gratuit