Cabbale.org
 

Citations livre 5

Citations et livre : Edgar Poë par Eliphas Lévi

Ses meilleures citations


(JPG) itations d’Eliphas Lévi livre V.

Citation d’Eliphas Lévi livre V : 55

Edgar Poë lui-même n’a inventé ni les personnages, ni les faits de ses étranges nouvelles, il les a rêvés tout éveillé, et c’est pour cela qu’il leur donne si bien les couleurs d’une épouvantable réalité.

Citation d’Eliphas Lévi livre V : 56

Lorsqu’un homme succombe au sommeil, il a en horreur tout ce qui pourrait l’éveiller. Il en est de même des hallucinés, des somnambules statiques, des maniaques, des épileptiques et de tous ceux qui s’abandonne au délire d’une passion. Ils ont entendu la musique fatale, ils sont entrés dans la danse macabre, et ils se sentent entraînés dans le tourbillon du vertige. Vous leur parlez, ils ne vous entendent plus, vous les avertissez, ils ne vous comprennent plus, mais votre voix les importune ; ils ont sommeil du sommeil de la mort.

Citation d’Eliphas Lévi livre V : 57

Toutefois le visage de la mort n’a pas la même sérénité pour toutes les âmes qui le contemplent, lorsqu’on a manqué le but de sa vie, lorsqu’on emporte avec soi des convoitises effrénées ou des haines inassouvies, l’éternité apparaît à l’âme ignorante ou coupable avec de si formidable proportions de douleurs qu’elle tente quelquefois de se rejeter dans la vie mortelle.

Citation d’Eliphas Lévi livre V : 58

Il suffit quelquefois d’exciter chez une personne une violente colère ou une trop grande frayeur pour tuer subitement cette personne.

Citation d’Eliphas Lévi livre V : 59

Une hallucination est une illusion produite par un mouvement irrégulier de la lumière astrale.

Notre médiateur plastique aspire et respire la lumière astrale ou l’âme vitale de la terre, comme notre corps aspire et respire l’atmosphère terrestre. Or, de même qu’en certains lieux l’air est impur et non respirable, de même aussi certaines circonstances phénoménales peuvent rendre la lumière astrale malsaine et non assimilable.

Citation d’Eliphas Lévi livre V : 60

Le médiateur plastique ressemble à une statue métallique toujours en fusion. Si le moule est défectueux, elle devient difforme ; si le moule se brise, elle fuit. Le moule du médiateur plastique c’est la force vitale équilibrée et polarisée. Notre corps, par le moyen du système nerveux, attire et retient cette forme fugitive de lumière spécifiée ; mais la fatigue locale ou la surexcitation partielle de l’appareil peut occasionner des difformités fluidiques.

Le médiateur plastique fait à l’image et à la ressemblance de notre corps, dont il figure lumineusement tous les organes, a une vue, un toucher, une ouïe, un odorat et un goût qui lui sont propre ; il peut ; lorsqu’il est surexcité, les communiquer par vibrations à l’appareil nerveux, en sorte que l’hallucination soit complète.


Forums sur : Citations et livre : Edgar Poë par Eliphas Lévi


le tarot du sepher de moise


telechargement, telechargement gratuit,cabbale,livre,3ème oeil,jeu dans Le 3eme Oeil et l Infini

Ce site, cabbale.org, met à votre disposition le livre "le 3ème Oeil et l'Infini" en vous offrant des extraits en consultation en ligne, mais aussi, vous permet de télécharger gratuitement l'intégralité du "3ème Oeil et l'Infini" au format pdf.

Consultez le livre : le 3ème Oeil et l'Infini : extraits

Téléchargement : le 3ème Oeil et l'Infini - téléchargement gratuit