Cabbale.org
 

La peur et la sagesse

L'homme et la peur

H.P. Blavatsky et la voix du silence


(JPG) rends garde ô candidat !

Armé de la clef de charité, d’amour et de tendre pitié, tu peux être tranquille devant la porte de Dâna la porte qui se dresse à l’entrée du Sentier.

Regarde, heureux pèlerin ! Le portail qui te fait face est haut et large, et semble d’accès facile. La route qui le traverse est droite, unie et verdoyante. C’est comme une clairière ensoleillée dans les sombres profondeurs de la forêt, un point réfléchi sur terre du paradis d’Amitâbha. Là, les rossignols d’espoir, les oiseaux au radieux plumage chantent dans les verts bosquets, chantent le succès pour les pèlerins sans crainte. Ils chantent les cinq vertus des Bohissatvas, la quintuple source du pouvoir Bodhi, et les sept pas dans la connaissance.

Passe ! tu as la clef ; tu est en sûreté.

Et, menant à la seconde porte,la route est verdoyante encore : mais elle est montante et tortueuse, oui, jusqu’au sommet rocailleux. De grises brumes se suspendront à ses hauteurs rudes et pierreuses, tout sera sombre au delà. A mesure que le pèlerin avance, le chant d’espoir sonne plus faible dans son coeur. Le frisson du doute est maintenant sur lui ; son pas devient moins assuré.

Prends garde à cela, ô candidat ! Prends garde à la crainte qui s’étend, comme les ailes noires et silencieuses de la chauve-souris de minuit, entre le clair de lune de ton âme et le grand but qui s’estompe dans la distance lointaine.

La crainte, ô disciple, tue la volonté et paralyse toute action. S’il lui manque la vertu Shîla, le pèlerin trébuche, et les cailloux karmiques meurtrissent ses pieds sur l’aride sentier.

Aie le pied sûr, ô candidat. Baigne ton âme dans l’essence de Kshanti ; car voici que tu approches du portail de ce nom, de la porte de courage et de patience.

Ne ferme pas les yeux, et ne perds pas de vue Dorje ; Dorje est le Vajra sanscrit ; c’est un outil ou instrument qui est entre les mains de certains dieux (les Dragshed tibétains, les Dévas qui protègent les hommes) et on lui attribue la propriété occulte de repousser les mauvaises influences et de purifier l’air comme l’ozone en chimie. C’est aussi un moudra, un geste et une posture, employés en méditation. En résumé, posture ou talisman, c’est un symbole de puissance sur les mauvaises influences invisible. Cependant, les Bhons ou Dougpas se sont appropriés ce symbole et en abusent pour la magie noire. Pour les Bonnets jaunes ou Gelougpas, c’est un symbole de pouvoir, comme la croix pour les chrétiens, et cela n’a rien de plus superstitieux. Pour les Dougpas, c’est, comme le double triangle renversé, le signe de la sorcellerie. les flèches de Mâra frappent toujours L’Homme. qui n’a pas atteint Virâga Virâga est le sentiment d’indifférence absolue pour l’univers objectif, pour le plaisir et la douleur. Le mot "dégoût" ne rend pas le sens, mais s’en approche.

Prends garde de trembler. Sous le souffle de la crainte, la clef de Kshanti se rouille ; la clef rouillée refuse d’ouvrir.

Plus tu avances, plus tes pieds rencontreront de fondrières. Le sentier où tu marches est éclairé par un feu, par la lumière de l’audace, qui brûle dans le coeur. Plus on ose, plus on obtiendra. Plus on craint, plus la lumière pâlira, et seul elle peut guider. De même que le rayon attardé sur le sommet d’une haute montagne, dès qu’il s’efface, est suivi par la nuit noire ; ainsi, quand la lumière du coeur s’éteint, une ombre profonde et menaçante tombe de ton propre coeur sur le Sentier, et la terreur rive tes pieds sur place.

Prends garde, disciple à cette ombre léthargique. Nul rayonnement de l’Esprit ne peut dissiper l’obscurité de l’âme d’en bas, à moins que toute pensée égoïste ne se soit enfuie d’elle, et que le pèlerin ne dise : "J’ai renoncé à cette forme passagère ; j’ai détruit la cause, les ombres projetées ne peuvent plus exister comme effets". Car voici qu’a eu lieu le grand combat suprême, la lutte finale entre le Soi supérieur et l’inférieur. Vois, le champ de bataille même s’est maintenant engouffré dans la grande guerre et n’est plus.

Forums sur : L'homme et la peur


le tarot du sepher de moise


telechargement, telechargement gratuit,cabbale,livre,3ème oeil,jeu dans Le 3eme Oeil et l Infini

Ce site, cabbale.org, met à votre disposition le livre "le 3ème Oeil et l'Infini" en vous offrant des extraits en consultation en ligne, mais aussi, vous permet de télécharger gratuitement l'intégralité du "3ème Oeil et l'Infini" au format pdf.

Consultez le livre : le 3ème Oeil et l'Infini : extraits

Téléchargement : le 3ème Oeil et l'Infini - téléchargement gratuit