Cabbale.org
 

Salomon et l’alchimie, versets 3.4 à 3.5

Livre d'Alchimie et chambre de la mère dans le Cantique

Par jean Vauquelin des Yveteaux alchimiste normand


(JPG) lchimie du Cantique des Cantiques, de Salomon suite XIX.

3.4 Lorsque j’eus passé tant soit peu au dela d’eus, je trouvé celuy qu’aime mon ame ; je l’ay aresté, et je ne le laisseré point aller, jusques à ce que je le face entrer dans la maison de ma mere, et dans la chambre de celle qui m’a engendrée.

L’epouse venant donc à la superficie, et mesme, s’il se peut dire, par dela, par son ardeur qui s’exhalle, elle trouve celuy qu’aime son ame, elle s’en empare, le saisit si fort qu’elle ne le laisse point aller : non qu’elle le force ou qu’elle luy face violence, car il l’a recherchée le premier. Et afin qu’ils se trouvent commodement, ils entrent tous deus dans la maison et la chambre de la mere, qui a donné le jour à cette chaste et pure epouse vierge.

Cette mere est la terre, selon moy, et quoyque l’on puisse dire que c’est la nature, nom que les philosophes ont donné à l’eau (car cette chaste vierge n’est qu’une eau cuitte, elle a l’eau pour mere, qui lui a donné l’estre) ; mais je pretends que la maison et la chambre de cette mere est la terre, comme vase naturel où cette epouse introduit son epoux. Et là en liberté ils s’unissent ensemble.

L’eau des philosophes est plus commode pour cette union, et est aussy un vase de nature, et peut estre ditte maison de la mere de nostre epouse, entendant alors la nature pour mere, ou l’eau pour nature.

( Sunt duo pisces in mari nostro), disent les mages, car en toute autre maison ils ne scauroient estre en liberté de se chercher, pour se trouver et s’unir ensemble. Mais il me semble qu’il s’agit icy non pas de chercher cet epoux, mais de le retenir apres l’avoir trouvé. Reflechissés comme moy la dessus. Mais comme tout cela ne reussit que par l’imbibition, l’eau pretendra toujours que c’est elle qui doit estre entendüe par la chambre de la mere.

3.5 Filles de Jerusaleme, je vous conjure par les chevreuils et par les cerfs de la campagne, de ne point reveiller celle qui est la bien aimée, et de ne la point tirer de son repos, jusques à ce qu’elle s’eveille elle mesme.

Il s’agit icy par cette repetition de prendre garde à ne pas donner trop d’agitation à la matiere ou compost, jusques à ce que par imbibition reiterée, l’union soit faitte. C’est la coagulation ou congelation.


Forums sur : Livre d'Alchimie et chambre de la mère dans le Cantique


le tarot du sepher de moise


telechargement, telechargement gratuit,cabbale,livre,3ème oeil,jeu dans Le 3eme Oeil et l Infini

Ce site, cabbale.org, met à votre disposition le livre "le 3ème Oeil et l'Infini" en vous offrant des extraits en consultation en ligne, mais aussi, vous permet de télécharger gratuitement l'intégralité du "3ème Oeil et l'Infini" au format pdf.

Consultez le livre : le 3ème Oeil et l'Infini : extraits

Téléchargement : le 3ème Oeil et l'Infini - téléchargement gratuit