Cabbale.org
 

Salomon et l’alchimie, versets 2.1 et 2.2

Livre d'Alchimie et le lis des vallées dans le Cantique de Salomon

Par jean Vauquelin des Yveteaux alchimiste normand


(JPG) lchimie du Cantique des Cantiques, de Salomon suite IX.

2.1 Je suis le narcisse de Saron, le lis des vallées.

Ce champ, comme l’explique l’hebreu, est celui de saron, c’est à dire que l’on doit en chanter les louanges, et la fleur est la rose de cette campagne. Nous avons dit ailleurs ce que les philosophes entendent par la rose et la fleur de sel. Cette rose icy est blanche.

Et quoyque par le lis des vallées les uns veullent que l’on entende la fleur d’iris accause de la bonne odeur de sa racine profonde, à laquelle profondeur ils raportent le mot de convallium, les autres l’interpretent le muguet, d’odeur si charmante, et qui vient naturellemnt dans les broussailles parmy les ronces et les epines dans les bois.

D’autres veullent que l’auteur aie voulu parler icy du lys ordinaire ; mais à le bien prendre dans le sens phisique, il ne faut entendre icy que le lys de l’art, le sujet phisique, dont Paracelse dit que la partie superieure est le lys blanc, la glu de l’aigle, et la partie inferieure est le lys rouge, laton, lion rouge et son sang, la Beia et le Gabritius des sages, de l’union desquels se fait la premiere matiere des metaus.

Lilium convallium alienis spinis circumceptum ut et philosophicum partibus heterogeneis. Lilium ceruleum est iris in quem Aiax conversus, qui insanus ad Troiam intervenit.

C’est de ces lys dont Cortalasseus a tant parlé dans son traitté d’Arca arcani et son Lilium inter spinas, le lili du manuel de Paracelse, et de sa teinture des phisiciens.

Cette fleur peut estre ditte des champs, parce qu’elle y vient d’elle mesme et naturellement, sans opération manuelle de l’artiste, et lis des vallées accause de sa simplicité, et sa pureté. Sapientia est humi moravi, disent les philosophent, et simplicitas veritatis sigillum.

Cette rose de saron, mortuis aeternae vitae munus exhalans, ce lis dont il est dit que par l’arousement des eaus salutaires, il germera comme le lys des vallées.

2.2 Comme le lis entre les chardons, telle ma bien-aimée entre les jeunes femmes.

Ce que nous avons dit du sujet du verset precedent suffiroit pour l’explication phisique de celuy-cy.

C’est ce lys que les sages ont entouré des haies d’epines et ronces de leurs fictions, enigmes, fables et hyerogliphes. C’est ce lys dont les epines peuvent aussy estre prises pour les calcinations, par où il faut qu’il passe dans la preparation, de mesme que l’ame de l’homme dans les tribulations, où elle est éprouvée comme l’or dans la fournaise ; et cependant il en sort pur comme le philosophique ; ou l’epouse qui ne fait que s’y purifier, et où on la tire seulle pure et incombustible, ce qui n’ariveroit pas à aucunne de ses compagnes si elles étoient mises à pareille epreuve. Cette vierge est cet argentum igne examinatum probatum terae, purgatum septuplum, et les filles icy denommées sont les parties combustibles du mesme sujet, ou les autres estres creés qui font la famille des mineraus, vegetaus et animaus, tous estres specifiéz non susceptibles de pareille epreuve.


Forums sur : Livre d'Alchimie et le lis des vallées dans le Cantique de Salomon


le tarot du sepher de moise


retour à la rubrique : Le Cantique des cantiques livre I
telechargement, telechargement gratuit,cabbale,livre,3ème oeil,jeu dans Le 3eme Oeil et l Infini

Ce site, cabbale.org, met à votre disposition le livre "le 3ème Oeil et l'Infini" en vous offrant des extraits en consultation en ligne, mais aussi, vous permet de télécharger gratuitement l'intégralité du "3ème Oeil et l'Infini" au format pdf.

Consultez le livre : le 3ème Oeil et l'Infini : extraits

Téléchargement : le 3ème Oeil et l'Infini - téléchargement gratuit