Cabbale.org
 

Salomon et l’alchimie, versets 3.1 à 3.3

Livre d'Alchimie l'épouse et le corps terrestre dans le Cantique

Par jean Vauquelin des Yveteaux alchimiste normand


(JPG) lchimie du Cantique des Cantiques, de Salomon suite XVIII.

3.1 J’ay cherché dans mon lict durant les nuicts celuy qu’aime mon ame, je l’ay cherché et ne l’ay point trouvé.

Les interprettes spirituels du Cantique des cantiques veulent que l’on regarde tout ce que l’epouse avoit dit jusques à present comme vision qu’elle avoit eue dans son évanouissement, dont estant à present un peu revenue, sa vision ne laisse pas de continuer et de luy faire imaginer qu’elle fait, sans pourtant qu’elle sorte de l’etat où elle est renfermée, tout ce qu’elle auroit fait si elle avoit été en liberté.

Le lict de l’epouse phisique est son corps terrestre, dont elle est enveloppée et où elle est assoupie. C’est pendant cet assoupissement qu’elle a ces songes et ces visions.

Il faut qu’elle en sorte, pour trouver cet epoux pour lequel elle est brulée de l’ardeur que la puissance du Pere a allumée en elle : Dieu le Pere est un dieu de rigueur, sa puissance exerce sa justice ; c’est pourquoy il est dit ( Justum).

Encor quand cela arivera, son deguisement empeschera que l’on ne le reconnoisse, jusques à ce qui ait merité par ses souffrances l’éclat de la gloire qui l’environnera pour lors, et qui le fera connoistre pour ce qu’il est veritablement, apres qu’il sera sorti de la putrefaction exprimée comme nous l’avons dit en ce verset. Et jusques là son estat lumineus ne sera point aperçu.

3.2 Je me leveré, je feré le tour de la ville, et je chercheré dans les rues et dans les places publiques celuy qui est le bien aimé de mon ame ; je l’ay cherché, et je ne l’ay point trouvé.

Quelque effort que l’épouse phisique face pour quitter son lict, quelque recherche qu’elle face de son epoux dans tous les quartiers de Jerusalem, cette terre de promission, et dans ses places vuides, elle ne l’y trouve point.

3.3 Les sentinelles qui gardent la ville, m’ont rencontrée, et je leur ay dit : N’avez vous point veu celuy qu’aime mon ame ?

Ces gardes qui veilent à la sureté de cette Jerusalem, sont les parties dures qui font la sureté de cette ville, et qui estoient posées pour l’empescher d’en sortir. Elle se trouve meslée avec eus, mais ils ne connoissent mesme pas son bien aimé, et si l’ardeur dont elle est animée ne la faisoit passer plus outre, elle ne tiendroit rien.(Imne siccum appetit humidum.


Forums sur : Livre d'Alchimie l'épouse et le corps terrestre dans le Cantique


le tarot du sepher de moise


telechargement, telechargement gratuit,cabbale,livre,3ème oeil,jeu dans Le 3eme Oeil et l Infini

Ce site, cabbale.org, met à votre disposition le livre "le 3ème Oeil et l'Infini" en vous offrant des extraits en consultation en ligne, mais aussi, vous permet de télécharger gratuitement l'intégralité du "3ème Oeil et l'Infini" au format pdf.

Consultez le livre : le 3ème Oeil et l'Infini : extraits

Téléchargement : le 3ème Oeil et l'Infini - téléchargement gratuit