Cabbale.org
 

Salomon et l’alchimie, versets 2.11 à 2.13

Livre d'Alchimie l'hiver et la pluie dans le Cantique de Salomon

Par jean Vauquelin des Yveteaux alchimiste normand


(JPG) lchimie du Cantique des Cantiques, de Salomon suite XV.

2.11L’hyver est desja passé, les pluies se sont dissipées, et ont cessé entierement.

La putrefaction est l’hyver philosophique, dont l’année s’accomplit par les 4 saisons, qui s’entresuivent consequutivement. Si le temps de rigueur est l’hyver, qui est celuy de l’évanouissement de l’epouse, ou de son sommeil, pendant lequel elle a eu les visions precedentes ; le printemps est le temps de la delivrance. L’attache à la matière grossiere, et aus choses corporelles qui aggravent par leur lourde masse, est l’hyver de l’idolatrie dans le spirituel et de la prison corporelle dans le phisique. Le soufle de l’esprit solaire par un vent de midy fait fondre la glace du coeur de nostre epouse. Ce qui estoit petrifié est devenu eau, mais une eau qui s’élevera à la vie.

2.12 Les fleurs ont commencé à paroiste dans nostre terre, le temps de la taille est venu ; la voix de la tourterelle s’est fait entendre dans nostre terre.

Il semble que le printemps ne commance que depuis l’incorporation de l’esprit, par laquelle les pluies cessent. Car les pluies froides empeschent les fleurs de pousser. Mais sont elles dissipées, la chaleur fait prendre aus fleurs la place des retranchements de ce qui seroit sterille ; et la tourterelle aiant trouvé sur l’arbre un nid pour elle, a fait entendre sa voix, y aiant trouvé la pureté ; c’est alors que l’epoux apelle l’epouse pour venir travailler à la vigne. (Superflua deme), disent les philosophes.

La vois de la tourterelle selon quelques uns n’est qu’un gemissement apres l’epoux, qui luy dit en l’appelant : (quae srsum sunt quærite), et ce gemissement au singulier est celuy de l’esprit qui l’a penettré, qui s’y est fixé et qui tend à selever.

La trourterelle vient d’un pays étranger pour habiter une terre nouvelle. (Dés l’heure que le pecheur gemira pour son peché, je ne m’en resouviendré plus), saint Luc 15.

2.13 Le figuier a commancé à pousser ses premieres figues. Les vignes sont en fleurs, et on sent la bonne odeur qui en sort. Levéz vous ma bien aimée et mon unique beauté, et venez.

L’esté est la citrinité, ou couleur de citron, que nous avons dit que ce verset designe.

Il est vray que le figuier, le plus sage ou du moins le plus tardif de tous les arbres fruictiers, ne commance à pousser que des derniers, dans le temps que la chaleur se fait sentir au commancement de l’esté. L’humeur que cet arbre tire de la terre est abondante, et cette abondance fait qu’il tire d’abord une partie du suc impur de la terre avec le pur, ce qui fait que ses premiers fruicts ne viennent quelque fois pas à une maturité agréable parce qu’ils sont forméz de cette impureté. Mais quand la chaleur de la saison s’augmente, cet arbre a la force d’attirer le plus pur de la terre, par lequel et avec lequel les fruicts qui en sont nouris deviennent eccellents. Nous avons amplement discouru du figuier dans nos ouvrages.

Mais c’est sur cette vigne qu’il faut faire fond, la fleur de laquelle aprehende tres fort la gelée et les froidures. Il faut en esperer les fruicts delicieus ; il faut bien qu’ils le soient puisque Jesus Christ s’est comparé à l’arbre qui les porte, dont il a declaré son pere estre le vigneron.

Ces fruicts ne sont meurs qu’en automne, qui est la rougeur.


Forums sur : Livre d'Alchimie l'hiver et la pluie dans le Cantique de Salomon


le tarot du sepher de moise


telechargement, telechargement gratuit,cabbale,livre,3ème oeil,jeu dans Le 3eme Oeil et l Infini

Ce site, cabbale.org, met à votre disposition le livre "le 3ème Oeil et l'Infini" en vous offrant des extraits en consultation en ligne, mais aussi, vous permet de télécharger gratuitement l'intégralité du "3ème Oeil et l'Infini" au format pdf.

Consultez le livre : le 3ème Oeil et l'Infini : extraits

Téléchargement : le 3ème Oeil et l'Infini - téléchargement gratuit