Cabbale.org
 

Fabre d’Olivet la langue hébraïque restituée

Livre de Fabre d'Olivet : continent de l'Asie

A l’origine la parole par Fabre d’Olivet


Sur l’origine de la Parole, et sur l’étude des Langues qui peuvent y conduire, suite 4.

Lorsque W. Jones jetant sur le vaste continent de l’Asie et sur les îles nombreuses qui en dépendent, un oeil observateur, y plaça cinq nations dominatrices entre lesquelles il en partagea l’héritage, il créa un tableau géographique d’une heureuse conception, et d’un grand intérêt, que l’historien ne devra pas négliger ; mais il eut égard en établissant cette division, plutôt à la puissance et â l’étendue des peuples qu’il nommait, qu’à leurs véritables titres à l’antériorité ; puisqu’il ne craint pas de dire que les Persans, qu’il range au nombre des cinq nations dominatrices, tirent leur origine des Hindous et des Arabes , et que les Chinois ne sont qu’une colonie indienne ; ne reconnaissant ainsi que trois souches primordiales, savoir. celle des Tatares, celle des Hindous, et celle des Arabes.

Quoique je ne puisse lui accorder entièrement cette conclusion, je ne laisse pas d’en inférer, comme je viens de le dire, que cet écrivain en nommant les cinq nations principales de l’Asie, avait eu plus d’égard à leur puissance qu’à leurs véritables droits à l’antériorité. Il est évident du moins, que s’il n’eût pas dû céder à l’éclat dont le nom arabe s’est environné dans ces temps modernes, grâce à l’apparition de Mahomet, et à la propagation du culte et de l’empire islamiste, W. Jones n’eut point préféré 1e peuple arabe au peuple hébreu, pour en faire une des souches primordiales de l’Asie. Cet écrivain avait fait une étude trop sûre des langues asiatiques pour ne pas savoir que les noms que nous donnons aux Hébreux et aux Arabes, quoiqu’ils paraissent très dissemblables, grâce à notre manière de les écrire, ne sont au fond que la même épithète modifiée par deux dialectes différents.

Tout le monde sait que l’un et l’autre peuple rapporte son origine au patriarche Hébereu : or, le nom de ce prétendu Patriarche ne signifie rien autre chose que ce qui est placé derrière ou ’ au-delà, ce qui est éloigné, caché, dissimulé, privé du jour ; ce qui passe, ce qui termine, ce qui est occidental, etc. Les Hébreux, dont le dialecte est évidemment antérieur à celui des Arabes, en ont dérivé hébri, et les Arabes harbi, par une transposition de lettres qui leur est très ordinaire dans ce cas. Mais soit qu’on prononce hébri, soit qu’on prononce harbi, l’un ou l’autre mot exprime toujours que le peuple qui le porte se trouve placé ou au-delà, ou à l’extrémité, ou aux confins, ou au bord occidental d’une contrée. Voilà, dès les temps les plus anciens, quelle était la situation des Hébreux ou des Arabes, relativement à l’Asie, dont le nom examiné dans sa racine primitive, signifie le Continent unique, la Terre proprement dite, la Terre de Dieu.


Forums sur : Livre de Fabre d'Olivet : continent de l'Asie


le tarot du sepher de moise


telechargement, telechargement gratuit,cabbale,livre,3ème oeil,jeu dans Le 3eme Oeil et l Infini

Ce site, cabbale.org, met à votre disposition le livre "le 3ème Oeil et l'Infini" en vous offrant des extraits en consultation en ligne, mais aussi, vous permet de télécharger gratuitement l'intégralité du "3ème Oeil et l'Infini" au format pdf.

Consultez le livre : le 3ème Oeil et l'Infini : extraits

Téléchargement : le 3ème Oeil et l'Infini - téléchargement gratuit