Cabbale.org
 

Fabre d’Olivet la langue hébraïque restituée

Livre de Fabre d'Olivet : les caractères chinois

A l’origine la parole par Fabre d’Olivet


Sur l’origine de la Parole, et sur l’étude des Langues qui peuvent y conduire, suite 11.

Les caractères chinois s’écrivent de haut en bas, l’un au dessous de l’autre, en rangeant les colonnes de droite à gauche : ceux du sanscrit suivent la direction d’une ligne horizontale, allant de gauche à droite les caractères hébraïques, au contraire, procèdent de droite à gauche. Il semble que, dans l’arrangement des caractères symboliques, le génie de la langue chinoise rappelle leur origine, et les fasse encore descendre du ciel, comme on a dit que fit leur premier inventeur. Le sanscrit et l’hébreu, en traçant leurs lignes d’une manière opposée, font aussi allusion à la manière dont furent inventés leurs caractères littéraux ; car, comme le prétendait très bien Leibnitz, tout a sa raison suffisante ; mais comme cet usage appartient spécialement à l’histoire des peuples, ce n’est point ici le lieu d’entrer dans la discussion qu’entraînerait son examen. Je dois remarquer seulement que la méthode que suit l’hébreu était celle des anciens Égyptiens, comme le rapporte. Les Grecs, qui reçurent leurs lettres des Phéniciens, écrivirent aussi quelque temps de droite à gauche ; mais leur origine, tout à fait différente, leur fit bientôt modifier cette marche. D’abord ils tracèrent, leurs lignes en forme de sillons, en allant de droite à gauche et revenant alternativement de gauche à droite : ensuite ils se fixèrent à la seule méthode que nous avons aujourd’hui, et qui est celle du sanscrit, avec lequel les langues européennes ont, comme je l’ai déjà dit, beaucoup d’analogie. Ces trois manières d’écrire méritent d’être considérées avec soin, tant dans les trois langues typiques, que dans les langues dérivées qui s’y attachent directement ou indirectement. Je borne là ce parallèle : le pousser plus loin serait inutile, d’autant plus que ne pouvant exposer à la fois les formes grammaticales du chinois, du sanscrit et de l’hébreu, je courrais risque de n’être pas entendu. Il faut faire un choix.

Si j’avais espéré d’avoir le temps et les secours nécessaires, je n’aurais pas balancé à prendre d’abord le chinois pour base de mon travail, me réservant de passer ensuite du sanscrit à l’hébreu, en appuyant ma méthode d’une traduction originale du King, du Veda et du Sépher : mais dans la presque certitude du contraire, et poussé par des raisons importantes, je me suis déterminé à commencer par l’hébreu, comme offrant un intérêt plus direct, plus général, plus à la portée de mes Lecteurs, et promettant d’ailleurs des résultats d’une utilité plus prochaine. Je me suis flatté que si les circonstances ne me permettaient pas de réaliser mon idée à l’égard du sanscrit et du chinois, il se trouverait des hommes assez courageux, assez dociles à l’impulsion que la Providence donne vers le perfectionnement des sciences et le bien de l’humanité, pour entreprendre ce travail pénible et pour terminer ce que j’aurais commencé.


Forums sur : Livre de Fabre d'Olivet : les caractères chinois


le tarot du sepher de moise


telechargement, telechargement gratuit,cabbale,livre,3ème oeil,jeu dans Le 3eme Oeil et l Infini

Ce site, cabbale.org, met à votre disposition le livre "le 3ème Oeil et l'Infini" en vous offrant des extraits en consultation en ligne, mais aussi, vous permet de télécharger gratuitement l'intégralité du "3ème Oeil et l'Infini" au format pdf.

Consultez le livre : le 3ème Oeil et l'Infini : extraits

Téléchargement : le 3ème Oeil et l'Infini - téléchargement gratuit